open_logo_c_ic-svg

Accueil > Mises à jour

Everyone’s Canada

juillet 22, 2020

Zain Velji, sur comment Everyone’s Canada se sert de récits narratifs pour réaffirmer la valeur du pluralisme, du multiculturalisme et de l’immigration.

Parlez-nous de Everyone’s Canada. Comment décririez-vous votre objectif et ce qui vous rend unique ?

Everyone’s Canada (EC) a été créé à l’été 2019 en réponse à une trame narrative inquiétante qui émergeait dans tout le pays – un récit qui cherchait à miner l’engagement du Canada envers le multiculturalisme, le pluralisme et l’immigration. Le sentiment anti-immigrant, qui était alimenté et instrumentalisé par certains politiciens à l’approche des élections fédérales, semblait bouillonner dans tout le pays.

EC a choisi de partager une réponse extrêmement simple à ce récit, bien que nous la tenions parfois pour acquise : le Canada est pour tout le monde, peu importe ce à quoi vous ressemblez, d’où vous venez, ou ce qui anime votre conscience. L’identité canadienne n’est pas liée à une race ou à une origine particulière, mais est plutôt construite autour d’un ensemble commun d’aspirations.

Ce qui rend notre organisation unique, c’est notre engagement à partager et à renforcer ce message par le biais de récits qui mettent en lumière des perspectives diverses. En 2019, nous avons lancé une série populaire intitulée #MyCanada, qui encourageait les Canadiens à partager leur histoire familiale et leur point de vue sur ce que représente l’identité canadienne. Cette série a permis de rappeler qu’il n’existe pas de définition fixe ou permanent du Canadien ou de la Canadienne, mais plutôt des concepts complexes, superposés et concurrents, tous fondés sur un attachement à la diversité et au pluralisme.

Ce message simple a semblé trouver écho auprès de diverses personnes et communautés, en particulier au courant de ce qui est devenu une élection bruyante et divisive. Désormais, EC reste déterminée à utiliser les récits pour faire reculer les mouvements naissants ou existants qui nuisent à notre engagement collectif envers le multiculturalisme au Canada, comme le projet de loi 21 au Québec, et à mettre en évidence les moyens par lesquels les Canadiens se battent pour un avenir plus solide, comme les efforts visant à mettre en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation.

Nous vivons un moment critique pour l’engagement et l’action contre le racisme anti-Noirs. Des conversations cruciales ont lieu sur les inégalités structurelles et la violence qui entraînent la perte de vies noires. Quel est le lien avec le travail de Everyone’s Canada ?

En concordance avec l’accent mis par EC sur les récits, notre organisation développe actuellement une nouvelle série de podcasts intitulée « Black in Canada », qui présentera aux auditeurs différents points de vue sur l’expérience des Noirs partout au pays. Alors qu’une grande partie des médias se concentre sur les bouleversements sociaux et les protestations qui ont lieu aux États-Unis, Everyone’s Canada espère mettre en lumière les façons uniques et multiples dont le racisme anti-Noirs fonctionne au Canada, ainsi que les efforts mis en oeuvre pour le combattre.

Nous naviguons tous de différentes manières à travers cette pandémie. Quelle perspective clé pouvez-vous nous donner sur la façon dont Everyone’s Canada réagit à la crise?

EC a cherché à mettre en évidence le fait très inquiétant et sous-estimé que la COVID-19 a eu un impact disproportionné sur les communautés racialisées au Canada. Au cours des premières phases de la pandémie, notre organisation s’est concentrée sur la sensibilisation aux éclosions du virus dans les usines de transformation de viande en Alberta, qui ont principalement touché les communautés immigrantes et racialisées de la province. Par le biais d’articles d’opinion, d’entretiens radio et des médias sociaux, nous avons cherché à mettre en évidence l’incapacité des autorités à protéger les travailleurs vulnérables, une situation devant laquelle trop de gens, selon nous, étaient prêts à fermer à yeux.

Cette pandémie de la COVID-19 est un exemple tragique de la façon dont l’iniquité et le racisme systémique entravent notre capacité à répondre à une crise sanitaire. Elle nous rappelle l’importance de lutter pour un Canada inclusif et égalitaire, qui s’efforce de protéger et de soutenir les communautés marginalisées et sous-représentées.

Selon vous, quel est le plus grand défi que doit relever la démocratie canadienne? Comment relevez-vous ce défi ou quelles solutions y proposez-vous?

Nous pensons que le sentiment anti-immigrant est l’un des plus grands défis auxquels le Canada est confronté aujourd’hui. Ce sentiment est apparu en dépit du fait que l’immigration est un élément central de l’histoire de notre pays, ainsi qu’un moteur essentiel de notre croissance économique actuelle. Le Canada étant un pays entièrement composé d’immigrants et d’autochtones, les discours s’opposant à l’immigration ne peuvent que prendre la forme de racisme, de xénophobie et de discrimination. Ce n’est qu’en réaffirmant et en soulignant la valeur du multiculturalisme, du pluralisme et de l’immigration que notre pays peut aller de l’avant sans sombrer dans une politique de division et de danger.

Parlez-nous de la façon dont Everyone’s Canada rend son travail plus inclusif et renforce l’engagement auprès des différentes communautés. Avez-vous des conseils ou des leçons à partager avec d’autres personnes du secteur sur la réduction des obstacles et l’augmentation de la participation ?

EC s’engage à améliorer et à partager le travail des autres groupes du secteur, et encourage les différentes communautés à rechercher des possibilités de collaboration. Nous recevons souvent des courriels d’autres groupes nous demandant de mettre en valeur ou de partager leur travail sur les médias sociaux, encourageant ainsi notre propre public à s’impliquer.

Chez Everyone’s Canada, avez-vous des demandes spécifiques envers le secteur au sens plus large, comme des choses pour lesquelles vous avez besoin d’aide, des problèmes que vous essayez de résoudre ou des souhaits que vous avez ?

Si vous avez une histoire à raconter, nous serions ravis de l’entendre. Nous cherchons toujours à rencontrer de nouvelles personnes afin de partager leurs récits. Votre histoire n’a pas besoin d’être grandiose, seulement authentique : Que signifie être Canadien ? Quelle est votre ambition pour le Canada ? Comment décririez-vous les valeurs du multiculturalisme et de la diversité aujourd’hui ?

Pour les personnes qui cherchent à s’engager avec vous, comment peuvent-elles s’impliquer? Qui peuvent-ils contacter?

Visitez notre site web et rejoignez-nous sur Facebook et Twitter. Vous pouvez également nous envoyer un courriel (info@everyonescanada.ca).

Everyone’s Canada remet en question un discours qui se dessine au Canada et qui mine notre engagement en faveur du multiculturalisme, du pluralisme et de l’immigration. Un récit qui prétend que le Canada n’appartient qu’à ceux qui ont un passé et une expérience spécifiques, ce qui empêche de nombreux Canadiens de réellement considérer ce pays comme leur chez-soi.

 

Nous vivons un moment sans précédent pour la démocratie au Canada. Nous avons donc créé Sector Spotlight pour découvrir comment les principaux acteurs y réagissent. Nous espérons ainsi soutenir le partage des connaissances et susciter de nouvelles connexions en dressant le portrait d’un large éventail d’initiatives de partout au pays. Vous avez des idées pour notre prochain Sector Spotlight? Contactez-nous!

Zain Velji, Cofondateur de Everyone’s Canada

Zain Velji est stratège, propriétaire d’entreprise et bénévole dans sa communauté. Il est vice-président de la stratégie et partenaire chez Northweather, une entreprise de stratégie et de technologie. Zain a été co-créateur et animateur du très apprécié podcast politique The Strategists, qui disséquait les stratégies des campagnes et des partis politiques et qui a inspiré le panel de télévision et de radio de la CBC du même nom. En 2017, Zain a géré la campagne de réélection du maire de Calgary, Naheed Nenshi.