open_logo_c_ic-svg

Accueil > Mises à jour

Renforcer la démocratie canadienne

mai 12, 2020

Nous sommes entretenus avec la Dr. Jennifer Wolowic de la Strengthening Canadian Democracy Initiative du Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l’Université Simon Fraser. Nous avons discuté des liens entre la perturbation (en anglais, disruption), la résilience et l’action réfléchie.

 

Parlez-nous de Strengthening Canadian Democracy. Comment décririez-vous son objectif et ce qui le rend unique ?

La Strengthening Canadian Democracy Initiative du Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l’Université Simon Fraser est un catalyseur pour la création d’une culture démocratique plus résistante dans toutes les communautés du Canada. Le Centre mène des recherches sur ce qui motive les opinions sur la démocratie et ce qui façonne notre culture démocratique, pour le meilleur et pour le pire. Nous développons des collaborations avec des institutions, des praticiens et des citoyens. Nous évaluons ensuite les résultats de ces collaborations afin d’identifier ce qui fonctionne et quand, et afin d’identifier comment améliorer la démocratie.


Nous trouvons tous différentes façons de faire face à la pandémie mondiale. Quel est l’élément clé de la réponse de Strengthening Canadian Democracy à cette crise?

En temps de crise, les faiblesses du statu quo deviennent plus visibles. Les perturbations peuvent soit provoquer l’apparition de ces fissures, soit être des catalyseurs de changement. Comme vous le savez, c’est un moment où de nombreux groupes – nouveaux ou déjà établis – adoptent une mentalité de « think tank » et proposent de nouvelles idées. C’est une énergie qui est nécessaire et qui aide le gouvernement à réagir rapidement et à réviser sa politique pour faire face à une crise complexe.

Durant cette période, nous avons plutôt adopté le rôle de « do tank ». Notre Équipe Démocratie a joué un rôle de premier plan dans les efforts de réponse et de relance du Morris J. Wosk Centre for Dialogue face à la COVID-19. Nous avons créé des projets, petits et grands, pour aider à apaiser l’anxiété, notamment en répondant aux questions du public pour guider les autorités, en créant des ressources pour les jeunes et en restructurant nos projets pilotes sur la démocratie.

Nous concentrons notre énergie sur le renforcement de la démocratie en consolidant l’infrastructure sociale de nos communautés et en créant une plus grande résilience et une plus grande équité en ces temps changeants.


Selon vous, quel est le plus grand défi que doit relever la démocratie canadienne ? Comment travaillez-vous sur ce défi et quelles solutions proposez-vous ?

Il existe des possibilités de développer la collaboration dans le secteur de la démocratie au Canada. Nous considérons notamment le Fellowship Démocratie Ouverte comme une partie de notre travail pour soutenir le secteur et créer des opportunités de collaboration pancanadiennes plus fortes.


Pourriez-vous nous faire part d’une idée ou d’une initiative qui vise à augmenter l’engagement civique ou de la participation démocratique et qui vous inspire, que ce soit lié à votre organisme ou à quelque chose que vous observez dans le secteur.

L’un de nos projets pilotes qui vise à identifier les interventions efficaces est un partenariat avec CityHive. Leur programme City Shapers est un programme d’éducation civique basé sur des cohortes qui rassemblent des jeunes de 18 à 30 ans de toute la région métropolitaine de Vancouver et qui vise à leur faire découvrir les rouages de l’engagement civique et le fonctionnement des villes. Ensemble, ils explorent des moyens formels et informels de s’impliquer et de façonner collectivement l’avenir de nos communautés, de l’activisme aux dialogues en ligne en passant par la candidature à des fonctions politiques.

La deuxième des trois cohortes sera lancée en mai et s’intéressera aux communautés résilientes. Les participants étudieront comment se crée la résilience et ce qu’elle signifie pour les communautés et les villes en crise.


Comment le projet « Renforcer la démocratie canadienne » s’assure-t-il de rendre son travail plus inclusif et de développer l’engagement avec différentes communautés? Avez-vous des conseils ou des leçons à partager avec d’autres personnes du secteur sur la façon de réduire les obstacles à la participation ?

Via notre programme Democracy Spark Grant, nous avons invité les bibliothèques publiques de toute la Colombie-Britannique à faire une demande de financement pour soutenir des programmes explorant le rôle des bibliothèques dans l’engagement démocratique dans trois domaines thématiques : le changement climatique, l’isolement social et les solutions locales. Dix-huit bibliothèques différentes de la Colombie-Britannique profitent présentement de cette opportunité.

Les subventions permettent de soutenir les coûts liés à la conception de programmes ou à la mise en place de programmes plus accessibles aux communautés mal desservies. Les subventions aident également les bibliothèques à administrer et à soumettre des données d’évaluation au Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l’Université Simon Fraser. Les résultats seront compilés et partagés publiquement afin d’accroître la sensibilisation et le soutien aux diverses possibilités d’engagement démocratique.


Strengthening Canadian Democracy formule-t-elle des demandes spécifiques pour le secteur, que ce soit des facettes où vous avez besoin d’aide, des problèmes que vous essayez de résoudre ou des souhaits que vous avez ?

Nous voulons que toutes les parties prenantes du secteur continuent à discuter et communiquer. Continuez à rechercher l’harmonisation et la complémentarité des programmes. Ensemble, nous sommes la clé de la résilience de la culture démocratique canadienne.

 

Le Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l’Université Simon Fraser génère un impact réel pour les défis les plus pressants de la société en utilisant le dialogue et l’engagement pour co-créer des solutions, échanger des connaissances, soutenir l’apprentissage communautaire et renforcer les capacités des autres dans la connaissance et la pratique du dialogue. Vous pouvez les suivre sur les réseaux sociaux: @SFUDialogue.

 

Nous vivons un moment sans précédent pour la démocratie au Canada. Nous avons donc créé Sector Spotlight pour découvrir comment les principaux acteurs y réagissent. Nous espérons ainsi soutenir le partage des connaissances et susciter de nouvelles connexions en dressant le portrait d’un large éventail d’initiatives de partout au pays. Vous avez des idées pour notre prochain Sector Spotlight? Contactez-nous!

Jennifer Wolowic

Chef de projet à la Strengthening Canadian Democracy Initiative

Jennifer Wolowic, Chef de projet à la Strengthening Canadian Democracy Initiative , est une anthropologue cumulant plus de 15 ans d’expérience de travail avec divers groupes, notamment les minorités visibles, les Premières nations, des groupes LGBTQ et les jeunes. Se décrivant elle-même comme une femme de la Renaissance, Mme Wolowic est fait de la recherche appliquée, et est également une productrice de médias, une experte en changement des comportements et une partisane du fédéralisme. En rejoignant le Centre for Dialogue, elle a contribué à élever les approches d’évaluation de la recherche et à établir de nouvelles collaborations. Elle a également mis l’accent sur une stratégie de communication qui centre la culture et les valeurs démocratiques comme moyen de réengager tous les Canadiens dans leur démocratie. Vous pouvez la contacter à l’adresse Jwolowic@sfu.ca.